Bleu Vert héberge aussi … trois ruches

Dans le jardin “cosméto-botanique”, nous avons installé depuis mai 2017 aussi 3 ruches. Les bonnes raisons pour cela ne manquent pas :

  • dans nos cosmétiques se trouvent du miel, de la cire d’abeilles et aussi du propolis, tous produits par les abeilles. Ainsi elles doivent logiquement faire partie de notre jardin qui expose les ingrédients des cosmétiques bio
  • les abeilles ont la vie de plus en plus difficile : entre les insecticides utilisés par l’agriculture, les prédateurs (varoa, frelon asiatique,…) et une approche peut-être un peu trop productiviste de certains apiculteurs, elles faiblissent et commencent à décliner. Bleu Vert s’inscrit donc (comme bien d’autres entreprises ou particuliers) dans la démarche des ‘ruches de la biodiversité’.
  • l’observation de la vie d’une ruche est tout simplement fascinante
  • et à l’automne, nous allons (avec les enfants des salariés de Bleu Vert) recolter un peu de leur miel (hmmm…).

Mathieu Quévreux est l’apiculteur de la petite start-up “Harmonie Entreprise” (http://www.harmonieentreprise.com) qui nous accompagne dans cette aventure. Leur objectif : connecter un univers professionnel avec la nature. Les ruches en sont une partie, la Scop propose aussi d’installer un petit maraichage ou encore de faire bénéficier les salariés des bienfaits d’une naturopathe.

Ruche “kényane”

Après avoir installé deux rouches ‘classiques’, voilà arrive enfin notre ruche ‘kényane’. Elle ne contient pas de cadres, mais simplement des lattes, sous lesquelles les abeilles construisent leurs alvéoles. C’est une ruche horizontale tout en bois, derrière une trappe se trouve une fenêtre qui permet de meiux observer ce qui se passe à l’intérieur de la ruche.

Voici quelques images de cette installation :

Pour faciliter le travail des abeilles, des entames de cire alvéolée est fixé sous les lattes

L'essaim a été transporté dans cette box

Pour protéger la reine, elle avait un compartiment de 1e classe, accompagnée de quelques ouvrières

Une tape sèche fait descendre l'essaim dans sa nouvelle maison

Pour le monent, les abeilles habitent seulement une partie de la ruche. Progressivement, la séparation va être déplacée pour leur donner plus d'espace

La reine est re-introduite dans sa nouvelle ruche

C'est aussi l'occasion d'inspecter les deux autres ruches, installées il y a 3 semaines

Sébastien, un des salariés de Bleu Vert, s'est bien protégé pour pouvoir observer les ruches

La reine (dans le cercle blanc) est nettement plus grande que les ouvrières

Laisser un commentaire

Spam Protection by WP-SpamFree